Le paradis du Cheesecake.

Il était une fois… She’s Cake.

Ce week-end, je me suis enfin décidée à me rendre dans un restaurant qui est depuis longtemps dans mon top 5 des endroits parisiens à (absolument) tester. J’ai nommé She’s Cake, un petit coin de paradis gastronomique spécialisé, comme son nom l’indique, dans le cheesecake. Ce restaurant et salon de thé, situé avenue Ledru-Rollin dans le 12ème arrondissement de Paris, arbore une jolie devanture noire et rose sur laquelle on peut lire l’inscription « She’s Cake by Sephora ». Ce nom quelque peu confusant et l’univers féminin du restaurant m’ont au départ fait penser qu’il était lié à la chaîne de magasins Sephora, mais en réalité, il n’y a aucun lien entre les deux entités. En effet, She’s Cake doit son nom à celui de sa créatrice, Séphora Saada. Chef pâtissière, c’est en juillet 2011 et âgée seulement de 27 ans, qu’elle a décidé de lancer son établissement avec le souhait de remettre au goût du jour la spécialité du cheesecake. Habituellement consommé sous la forme d’un gros gâteau, celle-ci a choisi de l’adapter « à la française » en créant des pâtisseries individuelles, colorées et raffinées. Considéré comme « le meilleur cheesecake de Paris » par le magazine Le Figaro, on comprend rapidement la renommée du lieu (et on ne comprend pas pourquoi on n’y est pas allé plus tôt).

L’espace du restaurant, bien qu’un peu restreint, propose une ambiance zen et raffinée. Dès mon entrée, les serveuses m’ont accueillie avec un large sourire et une attitude chaleureuse qui vont de paire avec l’élégance de l’endroit. Très vite, mes yeux ont été attirés par la vitrine d’exposition où différents cheesecakes, tous plus appétissants les uns que les autres, sont présentés comme de véritables bijoux. On ne peut s’empêcher d’être émerveillé par le design du lieu, tout aussi travaillé que les pâtisseries qu’il recèle. Dans les tons noir, rose et blanc, la décoration est sobre et féminine. Deux grandes photographies décorent les murs. Sur l’un, on aperçoit un portrait de la créatrice en plein travail culinaire ; sur l’autre, une immense photo du cheesecake phare de la maison, le Bohemian Raspberry. Au fond de la salle, on découvre la cuisine, séparée des convives par une baie vitrée où l’on peut jeter un coup d’œil de temps en temps et voir l’avancée des plats.

Le menu présente des créations essentiellement sucrées, rassemblées en trois catégories pour répondre au mieux aux goûts de la clientèle. La collection « Yummy » propose les cheesecakes les plus classiques de la carte, avec des saveurs chaudes comme l’oréo, le cappuccino ou encore la crème de marrons. La seconde collection intitulée « Rainbow » rassemble quant-à-elle les saveurs fruitées et florales. On y trouve par exemple le « Purple Cristal » à base de fleur de violette et de myrtilles. Enfin, la collection « Signature » propose des cheesecakes sophistiqués aux associations uniques et créatives, comme par exemple le « Ellie-Wasabi » qui dévoile l’étonnant mariage de la moutarde japonaise et du chocolat blanc. En parallèle des cheesecakes sucrés, le restaurant propose également des créations salées, uniquement pour les repas du midi. Une déclinaison originale qui marque l’empreinte créative de Séphora.

Pour ma part, je me suis laissée tenter par une valeur sûre, le cheesecake oréo. Connaissant déjà cette saveur, cela me permettait d’établir une comparaison nette entre les cheesecakes habituels et le travail de Séphora. Pour accompagner cette dégustation, j’ai commandé un cappuccino (après avoir longuement hésité avec le thé matcha). Résultat ? Dès la première bouchée, j’ai été conquise. Le cheesecake, au visuel très élégant, s’est avéré être particulièrement savoureux. Sa texture légère donnait l’impression d’une crème fouettée. La dose de sucre était suffisante et l’équilibre des saveurs harmonieux. Un vrai régal !

shes_cake_blog_7

Malgré l’absence de toilettes et l’espace assez étroit qui sont selon moi les deux seuls inconvénients de ce salon de thé, cette adresse est pleine de charme et propose des produits uniques qu’il ne faut manquer sous aucun prétexte. Alors, si vous ne saviez pas quoi faire le week-end prochain, vous savez désormais où vous rendre… En plus, après votre dégustation, vous pourrez aller vous promener tranquillement au Jardin des Plantes situé juste en face, de l’autre côté de la Seine. N’est-ce pas là un programme parfait ?

– Odelia –